CCAM

CCAM / Scène Nationale de Vandoeuvre

Esplanade Jack Ralite, Rue de Parme

54500 Vandœuvre-lès-Nancy

Tél 03 83 56 83 56

Création #04 Hervé Birolini

Hervé Birolini étudie à Metz au Centre Européen de Recherche Musicale (CERM) en classe d’électroacoustique de 1990 à 1993. Après un DESS en audiovisuel et 8 ans, au GRM (Groupe de Recherches Musicales de l’Institut National de l’Audiovisuel) dans l’équipe « concert », période pendant laquelle il mène en parallèle ses propres recherches, il devient compositeur indépendant. Dès lors, Hervé Birolini explore tous les domaines du sonore. De la pièce de concert à l’installation, de la performance électroacoustique à la musique de scène ou de film, Art radiophonique ou musique mixte, ses terrains d’expérimentation s’enrichissent les uns les autres et interrogent sans cesse sa position de compositeur.

D’essence électronique, sa musique s’élabore à partir de matériaux réels, concrets ou instrumentaux, mais aussi à partir d’objets sonores produits par une lutherie informatique, personnalisée et en perpétuelle réinvention. Cette technologie présente dans ses œuvres est à la fois un outil et une façon d’interroger la production contemporaine du sensible. Son goût pour le spectacle vivant, et plus particulièrement ses liens avec la danse, le mène à produire des pièces musicales qui engagent également l’espace, le corps, le geste et la scénographie. Depuis Arrays, la lumière constitue une nouvelle piste d’exploration. Celle-ci permet à la fois d’étendre le registre du sonore et d’entrer dans la théâtralité de l’acte musical. Ce qui permet une autre porte d’entrée au public.

Sa musique côtoie les musiques électronique, concrète, expérimentale et contemporaine dans leur sens le plus ouvert.

Ses productions ont été présentées dans de nombreux festivals, en France et à l’étranger, et ont remporté des prix nationaux et internationaux tels que : Premier prix à la Biennale d’art sonore de Mexico, Prix Phonurgia Nova, Prix d’art Radiophonique de La Muse en Circuit, prix Quattropole en 2019 pour “Exartikulations”. Ses musiques sont régulièrement diffusées à la radio et à la télévision. Il intervient pour l’enseignement des pratiques liées à la création musicale et sonore, notamment à l’INA (Institut National de l’audiovisuel), et à l’ENSAT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) de Lyon.
En 2013, il crée la Compagnie Distorsions, une structure qui lui permet de porter ses projets.

Plus d'informations sur le site internet d'Hervé Birolini.

Sign

Création : Hervé Birolini

Fragments instrumentaux :

Percussions : Michel Deltruc
Contrebasse : Louis Michel Marion
Piano : Frédéric Blondy

En assemblant ces sons, en enchaînant les séquences, je construisais peu à peu une suite d’images. Une sorte de fiction abstraite et minimale où le son, le réel, l’étrange, le souvenir, la musique construisaient peu à peu une séquence, une sorte de progression suspendue en forme de clair obscur.
De jour en jour, j’étais content de ce son, puis non, je trouvais quelque chose merveilleux et l’abandonnais, heureux de la résolution de cette séquence puis plus du tout.
Alors que d’habitude je vais tout droit vers mon but, là, j’ai beaucoup changé d’avis, déconstruit des séquences, rallongé d’autres, creusé les timbres, rajouté, enlevé.
On dit souvent que l’écoute est suspendue à nos souvenirs, notre vécu, nos goûts, notre expérience, notre expertise, à ce que l’on vit. Eh bien là je l’expérimente en grand, en fort. Et puis, je sens la chose qui m’échappe, qui glisse, qui se débat, qui frotte, qui racle, qui pique.
Alors, un peu impuissant, je décide que c’est ça, que c’est un moment, que c’est comme ça et je m’arrête.

Hervé Birolini



Retrouvez toutes les Plongées et Créations du projet À L'HORIZON ici !

×