CCAM

CCAM / Scène Nationale de Vandoeuvre

Esplanade Jack Ralite, Rue de Parme

54500 Vandœuvre-lès-Nancy

Tél 03 83 56 83 56

REKMAZLADZEP

CD

REKMAZLADZEP

MADIOT LAZRO RÉPÉCAUD ZEKRI - VDO0631

Des fronts de nuages, bourdonnants et lourds, bourgeonnants, une promesse davantage qu’une menace crépusculaire ; le groupe Rekmazladzep, créé à l’automne 2000 en hommage à la chanteuse Annick Nozati, redouble son effectif pour une plus grande dépense, une étreinte lente, un faisceau de larges traits charbonneux. Dans cet enregistrement de l’été 2005, Daunik Lazro, Thierry Madiot, Dominique Répécaud et Camel Zekri, qui se sont fréquentés dans toutes sortes de formations (quatuor de guitares Misère & Cordes, Le Cercle, diverses combinaisons de duos, quartet de Ramon Lopez, Soixante Etages, etc.), s’avancent avec une sereine puissance, en un énorme Boeing au ralenti, quelques lumières clignotant au bout des ailes, large étrave écartant la nuit. Une sorte d’intense recueillement, complexe dans ses architectures mais évident, là, en sept moments – où la combustion du kérosène connaît toutes ses phases – comme autant de sillages laissés béants dans l’air, remous brasseurs de fréquences, dans l’obscurité. 

G.Tarche

Camel Zekri guitare électroacoustique

Thierry Madiot trombone basse et trompes

Daunik Lazro saxophone baryton

Dominique Répécaud guitare électrique

Heavy, humming clouds threaten, making a promise rather than a twilight threat. The group Rekmazladzep, created as a tribute to the singer Annick Nozati in the autumn of 2000, have increased in number to achieve a grander effect, a slow embrace, a bundle of wide, charcoal smudges. This recording was made in the summer of 2005 by Daunik Lazro, Thierry Madiot, Domonique Répécaud and Camel Zekri who were already well-acquainted from previous ensemble work: Misère de Cordes and Le Cercle guitar quartets; a variety of duos; the Ramon Lopez quartet, Soixante Etages, etc. Here, they move with a serene power, a jumbo jet in slow motion, with winking lights at the tips of its wings, its huge belly blocking out the night. It is like an intense meditation, complex in structure – but seven precise moments become clear : the progression of kerosene burning through its phrases. Gaping vapour trails are left in the sky, eddies and flurries brewing in their wake, in the darkness. 

(translated from G. Tarche, Disque d'Emoi)

14 euros

×