<- Expos 2016-2017 

Expos saison 2017-2018

ATTICA USA 1971
Images et sons d'une révolte  
du jeudi 21 septembre au vendredi 27 octobre 2017  

VERNISSAGE : 21.09.2017 \ 19:00

Le 09 septembre 1971, une révolte éclate à la prison d’Attica dans l’État de New York. Immédiatement, les détenus en majorité noirs expriment leurs revendications en faisant entrer journalistes, photographes, cameramen et différentes personnalités qui participent aux négociations. Pour la première fois, une mutinerie est ainsi suivie de l’intérieur. Quatre jours plus tard, la répression, extrêmement brutale, provoque plus de quarante morts et des centaines de blessés. L’événement a un écho immense, entraînant mobilisations, enquêtes et procès. Attica devient un symbole, toujours d’actualité, de la lutte pour le droit des prisonniers et des minorités, contre la violence policière et le mensonge d’État. C’est cette histoire, à la fois artistique et politique, que met en lumière l’exposition Attica qui rassemble quelque cent cinquante pièces photographiques, oeuvres graphiques, morceaux de musique, extraits de films et publications de Ruth Marion Baruch et Pirkle Jones, Gene Becker, Manon de Boer, Emory Douglas, Ernest Pignon-Ernest, Martha Rosler, Bob Schutz, Stephen Shames, John Shearer, Crosby, Still, Nash & Young, Bob Dylan, Jimi Hendrix, John Lennon et Yoko Ono, Country Joe McDonald, Charles Mingus, Frederic Rzewski, Archie Shepp, Tom Paxton…
 



coproduction  : Le Point du Jour (Cherbourg), le Ryerson Image Centre (Toronto) / crédit visuel
MARC PICHELIN, GUILLAUME GUERSE
Lost on the Lot  
du mardi 26 septembre au samedi 21 octobre 2017  

VERNISSAGE : 26.09.2017 \ 18:00
Médiathèque Jules Vernes (Vandœuvre)

L'exposition proposée ici est consacrée à Lost on the Lot, un livre CD paru aux éditions Requins Marteaux en 2016. À l'invitation de l'association Derrière le Hublot, Guillaume Guerse et Marc Pichelin ont séjourné à Capdenac-Gare pour réaliser un livre autour de la rivière qui à cet endroit, traverse la ville et sépare les départements de l'Aveyron et du Lot. Cinq années durant, les deux complices se sont retrouvés pour explorer les lieux, observer les paysages et rencontrer les habitants. "Lost on the Lot" est à la fois un drôle de carnet de voyage et un livre-témoignage. Adossé à l’album, le CD reprend les sons enregistrés par Marc et Guillaume, telle une photographie sonore de leurs différentes pérégrinations.
Le mardi 26 septembre, une rencontre avec les auteurs et une dédicace de "Lost on the Lot" sera proposée à l'issue du vernissage.
 



dans le cadre du : dispositif de résidence artistique de la Cie Ouïe/Dire au CCAM (2016 – 2019) développé par la Région Grand Est
partenariat  : Médiathèque Jules Verne (Vandœuvre)
ODILE DARBELLEY, MICHEL JACQUELIN
Il y a loin de la poudre aux yeux  
du mardi 14 novembre au vendredi 08 décembre 2017  

VERNISSAGE : 14.11.2017 \ 19:00

Montre-moi ta collection je te dirai qui tu es. S'inspirant de ce postulat d'Emmanuel Rath pour présenter dans une organisation en miroir, les relations que plusieurs photographes du XXe siècle ont installées entre eux par le biais de leurs collections, Odile Darbelley et Michel Jacquelin ont confronté les œuvres de Duchamp Duchamp, Benjamin Tardillon ou Hans K., espérant démontrer que si l'auteur crée ses précurseur ; toute idée, aussi complexe et inventive soit-elle, tend à rejoindre le flux.
 



remerciements aux prêteurs  : La Fondation Professeur Swedenborg pour l’Art Contemporain, Julie Pancake, Benjamin Tardillon et Claude Leroy, ainsi qu’au CCAM et à l’Association Arsène qui assurent la production de ce projet. « Il y a loin de la poudre aux yeux » a été présenté dans une première version à la galerie Michèle Chomette.
crédit visuel "Parler à sa plante verte" : Jules Paterson
ENSAD - NANCY
Terminus au prochain croisement  
du mardi 19 décembre 2017 au samedi 20 janvier 2018  

VERNISSAGE : 19.12.2017 \ 19:00

L’exposition « Molitor 10 : Terminus, au prochain croisement » vient clore un cycle de 10 ans d’atelier photographique documentaire autour du site Artem mené à l’École nationale supérieure d’art et de design de Nancy. Chaque année, des étudiants ont documenté l’évolution des lieux, depuis la destruction des casernes Molitor, jusqu’à aujourd’hui. Dans cette ultime étape, alors que l’aménagement du site n’est pas terminée, les étudiants ont été amenés à considérer l’espace urbain du quartier Blandan-Haussonville et ses mutations, et à développer des projets singuliers dans ce contexte. Ce projet au long terme, qui se termine avant la fin du chantier, invite précisément à une réflexion sur l’impermanence du paysage urbain.

Étudiants / Léa Cammarata, Noria Kaouadji, Claire Morette, Manon Nicolay, Sae Shimizu
Coordination / Andrea Keen
 



production  : École nationale supérieure d'art et de design de Nancy /
partenariat  : CCAM - Scène nationale de Vandœuvre
visuel : Noria Kaouadji
DANS LA PEAU DE L'OURS #3
 
du mardi 30 janvier au vendredi 23 février 2018  

VERNISSAGE : 01.02.2018 \ 19h00

Quand on ouvre les yeux... quand on regarde le centre de la pupille, on voit l'intérieur du corps jusqu'au plus profond.
Avais-je ainsi regardé mon visage dans le miroir, si intensément que mon œil était devenu ma prison ? La grotte immense où je me trouvais tenait-elle toute entière dans mon globe oculaire ?
Je voulais penser que je n'étais pas en cause, que la contemplation de mon reflet n'était pas la raison de ma chute, mais plutôt mon regard lui-même. À coup sûr... à coup sûr j'ai vu quelque chose, une chose si blessante, si épouvantable que j'ai fermé les yeux pour ne pas voir, pour ignorer la réalité, pour devenir aveugle et, ce faisant, j'ai clos sur moi le monde.
Il me fallait donc retrouver l'image sur laquelle j'avais buté, celle qui m'avait fait tomber et la franchir en sens inverse.
Je revoyais en pensée les amis chers, les ancêtres disparus, je voyais des hommes et des femmes par milliers, me voyais parmi eux, et je disais en moi-même : j'appartiens, oui, j'appartiens à l'humanité dont j'ai la mémoire ! Mais je les voyais traverser mes domaines sans qu'il me fût jamais possible de les toucher. (Odile Massé, extrait de « Sortir du trou »)
 



crédit photo : Claude Philippot
une collaboration entre : Les Services Pénitentiaires Est-Strasbourg, Les Services Pénitentiaires du Centre de Détention de Toul, Les Services Pénitentiaires d'Insertion et de Probation 54, Les Productions de l'Enclume, La Mazurka du Sang Noir
partenariat : CCAM - Scène nationale de Vandœuvre
EDMOND BAUDOIN, UN VOYAGE
 
du mardi 20 mars au vendredi 20 avril 2018  

VERNISSAGE : 20.03.2018 \ 19:00

Edmond Baudoin est aujourd’hui reconnu comme un pionnier de la bande dessinée contemporaine. En effet, il a contribué à la libérer de ses carcans par un dessin essentiellement en noir et blanc d’une facture quasi picturale à l’expression autobiographique et intimiste. Dans le cadre cette rétrospective, plus de cent cinquante oeuvres originales sont présentées, exposant les différentes facettes du travail de l’artiste. À l’occasion du vernissage, Edmond Baudoin réalisera un dessin de la performance proposée par Marie Cambois, Marc Pichelin et Jean-Léon Pallandre. La Médiathèque de Vandoeuvre s’est également associée au CCAM pour une rencontre avec Edmond Baudoin suivie d’une séance de dédicaces le samedi 24 mars à 10:30.
 



exposition produite par  : Les Requins Marteaux
soutien  : Agence culturelle départemantale Dordogne-Périgord, Festival BD de Bassillac
partenariat  : Médiathèque Jules Verne de Vandœuvre
exposition proposée par : Cie Ouïe/Dire dans le cadre du dispositif de résidence artistique développé par la Région Grand Est.
ARNAUD MARTIN / ALEXIS THEPOT
Ouverture officielle Musique Action 2018  
du lundi 14 au lundi 21 mai 2018  

VERNISSAGE : LUN 14 MAI / 19:00

Le geste est fondamental dans la création musicale. C'est précisément ce que le photographe Arnaud Martin a capté l'an passé, lors de la 33ème édition de Musique Action. S'intégrant aux équipes techniques et ensembles musicaux, il a posé son regard sur l'activité de chacun, analysant discrètement cet étrange rituel appelé festival.
A cette exposition photographique intitulée "Musique Action 2017 vu par..." s'ajoutera "Chez Lucille", un dispositif sonore et lumineux créé par le plasticien Alexis Thépot.

 



crédit : "Black drop" Arnaud Martin